Partager son domicile, en quoi cela consiste ?

Vous envisagez de partager votre lieu de vie, des habitudes,
une certaine proximité, une différence d’âge.
Nous vous accompagnons dans le partage de votre habitat
du début jusqu’à la fin.
Hébergé.jpg

Etre Hebergé

Les étapes pas à pas

Établir son projet avec Solidarité habitats soit en nous contactant
au 04.75.55.34.42 ou 06.31.74.48.88 soit par mail contact@solhab.eu

Organiser une rencontre avec Solidarité habitats
afin de préciser ensemble votre demande.

Si Solidarité habitats vous trouve un hébergeur,
prévoir un temps afin de rencontrer cette personne.

Si ce dernier rendez-vous s’est bien passé,
la cohabitation pourra alors se mettre en place.

Les conditions requises

Avoir un besoin temporaire d’hébergement.

Avoir envie de partager et de rencontrer des personnes. Avoir un projet professionnel sur le territoire Drômois et/ou Ardéchois.

Pouvoir justifier d’une responsabilité civile.

 

 

Les témoignages de nos héberges

La cohabitation intergénérationnelle ?
Il y a encore quelques mois ce terme ne signifiait pas grand-chose pour moi…
Après maintenant 5 mois, 8 jours et 2 heures de collocation avec Marie-Jeanne, crétoise de 84 ans,je peux désormais
vous en parler très concrètement.
En plus du fait qu’il s’agisse d’un système économiquement imbattable, la collocation avec Marie-Jeanne
représente pour moi une expérience sociale vraiment enrichissante, même si, comme dans toutes collocations il faut faire quelques concessions.
En somme, j’ai l’impression de faire du bien tout en y trouvant mon compte. Nos soirées peuvent s’illustrer de bien des manières, parfois par des séances d’initiation
à la couture (je sais désormais recoudre un bouton, c’est un début…), des feuilletages de vieux albums photos ou encore des soirées télé durant lesquelles Marie-Jeanne s’endort quelquefois avant la fin,… Mais nous commençons toujours par de supers repas partagés (qui se terminent souvent par une glace au chocolat blanc), et c’est comme ça que, finalement, nous sommes même devenues copines. Alors pour finir, un grand merci à l’association de jouer ce rôle d’entremetteur et de poursuivre cette initiative innovante qui ne demande qu’à se développer!